Article 02

«En matière de stupéfiants, c’est la demande qui crée l’offre, et non l’inverse », analyse M. Fabrice Olivet, directeur de l’association Auto-support des usagers de drogues (ASUD).

La France, qui réprime depuis 1970 le simple usage de stupéfiants, est le plus important consommateur de cannabis de l’Union européenne : 41 % des adultes y ont fumé « au moins une fois du cannabis au cours de leur vie » (contre 27 % en Allemagne et 11 % au Portugal, où l’usage de tous les stupéfiants est pourtant dépénalisé). Plus d’un jeune sur cinq (21 % des 15-34 ans) déclare avoir fumé « ces douze derniers mois » (contre 13 % des jeunes en Allemagne et 8 % au Portugal). Près d’un million et demi de Français disent fumer « régulièrement » et la moitié de ceux-ci, « tous les jours ». « Cette consommation est probablement sous-estimée, souligne M. Olivet, du fait de son illégalité : combien de gens n’osent pas avouer au sondeur qu’ils commettent un délit ? »

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires